Fééries & Fariboles

Coucher de soleil sur le Trottel... Mon p'tit coin de paradis corse

La Bataille du Brocciu - V

Tandis que vous dormiez, il a fait des petits.
Sa fortune est immense, il n’est plus qu’à un jet
De cent mille victoires et son grand appétit
Pourrait à tout jamais menacer votre trône,
Voler du Vatican les clés et la couronne
Triple qui garantit… _ Assez ! dit le Lion.
Qu’est-ce que ce taffetas ? _ Le bruit de ses billets,
Car il en a des tas, répond Corbeau troufion,
Tout fier de sa réplique. _ Dame Fourmi dit « Iè. »
Qui est le « Yes. » des Corses, du bout des mandibules.
_ Le Pape avait pourtant signé deux ou trois bulles
Condamnant de Mammon l’infecte religion…
_ Personne ne les lit, tandis qu’on lit Légion.
Rétorque la Fourmi. Corbeau argue, cynique ;
Que « T-A-F-T-A », est d’ordre économique,
Qu’il s’agit d’un traité négocié en secret.
_ Personne n’en sait donc rien ? _ NI de loin ni de près.
Ose affirmer Corbeau pourtant bon journaliste.
Dame Fourmi voit rouge et égrène la liste
Des informations. C’est sec et factuel :
_ Des deux côtés de l’eau, un grand poker cruel
Fut engagé en l’an mille-quatre-vingt-dix.
Europe et Oncle Sam y jouent le sort des gens
Comme en catimini, certainement l’indice
Qu’il n’y a dans ce traité rien que de l’affligeant.

(A suivre…)

Prologue et Index