Fééries & Fariboles

Coucher de soleil sur le Trottel... Mon p'tit coin de paradis corse

La Bataille du Brocciu - I

A l’ombre de Minà

Il était une fois un lion pacaïen, Noir de poil, paresseux et poëte et gourmand.
Le brocciu, oh, il l’aimait comme un dieu païen.
Quiconque en a goûté comprendra l’engouement
De notre lion noir pour ce divin fromage
Qu’un berger oublié, quatrième roi-mage
Déposa dans la crèche aux pieds de Jésus.
L’or de Melchior disait : « Tu es Roi, mon Seigneur. »
Et l’encens de Gaspard : « Tu es le Dieu venu. »
La myrrhe de grand prix : « Tu mourras, j’en ai peur. »
Mais le brocciu ajoutait : « Le Doux vaincra l’Enfer. »
Quiconque en a goûté, le sait comme un axiome :
Dans cet égout sans fond où les cœurs sont de fer,
Le brocciu de tout Corse a fait un jour un homme.
Le brocciu, c’est un peu du Paradis perdu
Qu’un Eden Corsica et produit et protège
Comme tous ses enfants d’un amour éperdu,
Comme en leurs processions, les confrères en cortège
Chantent à pleins poumons l’Antique Rédemption
Sous le regard charmant de leur Reine : la Vierge.
Et plus ils s’agenouillent et embrassent les cierges,
Plus la foudre leur dit : « Vous fûtes une nation. »

(A suivre…)

Prologue et Index